Vous êtes ici

COMMUNIQUE DE PRESSE

Soumis par redacteur le mar, 07/31/2018 - 15:00

REPRESSIONS SYNDICALES ET LICENCIEMENTS DES MILITANTS CFDT A KEOLIS BLOIS : L’INSPECTION DU TRAVAIL REFUSE LOGIQUEMENT LES LICENCIEMENTS.

La direction de Keolis Blois avait sollicité l’inspection du travail pour demander le licenciement de nos trois militants CFDT. Cette demande a été refusée à juste titre.

Les militants CFDT sont victimes de répressions syndicales de la part de Keolis. Ils ont osé revendiquer le respect du droit du travail et des contrats de travail.

Le groupe Keolis doit maintenant revenir à la raison et réamorcer un dialogue social qui s’est éteint depuis trop longtemps au sein de cette entreprise et de ce Groupe.

Dernières Actualités Actualités fédérales

POLLUTION DANS LES TUNNELS FERROVIAIRES : L’ÉTAT NE PROTÈGE PAS LES SALARIÉS
DEMANDE D’OUVERTURE D’UNE CONFÉRENCE SOCIALE
Pour l’amélioration du pouvoir d’achat, pour le maintien des emplois, pour une protection sociale adaptée
Retour en vidéo sur la journée du 6 Juillet 2018 : LABEL SOCIAL

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.