Vous êtes ici

Sécurisation des infrastructures de transports : des annonces gouvernementales incompréhensibles et irréalisables.

Soumis par Fabian Tosolini le mer, 03/23/2016 - 09:32

La CFDT Transports Environnement juge incompréhensibles et irréalisables les annonces faites à propos de la sécurisation des infrastructures de transports par le ministre de l’Intérieur.

A la suite des attentats de ce mardi 22 mars à Bruxelles, la CFDT Transports Environnement présente ses sincères condoléances au peuple belge.

Notre fédération tient à apporter son soutien à l’ensemble de ses camarades syndicalistes des transports belges qui gèrent en ce moment une situation de crise, telle que nous l’avons vécu lors des attentats du 13 novembre dernier.

La CFDT Transports Environnement juge incompréhensibles et irréalisables les annonces faites à propos de la sécurisation des infrastructures de transports par le ministre de l’Intérieur.

En effet, la conception des infrastructures de transports, la structuration et l’organisation des déplacements à l’intérieur de celles-ci rendent très complexe la gestion de leur sécurisation.

Pour la CFDT Transports Environnement, vouloir exiger la présentation d’un titre de transports et/ou une pièce d’identité pour accéder aux « zones publiques dans des infrastructures de transports » n’est en aucun cas réalisable. Cela risque de provoquer des situations ingérables pour les différents services de sûreté et de sécurité des entreprises de transports et des services régaliens de l’Etat. Cela pose aussi la question du libre accès aux transports pour tous, de l’organisation du travail dans ces entreprises et de la pertinence économique de cette mesure, qui favorisera le choix de se déplacer en voiture plutôt que d’utiliser les transports publics.

Nous pensons que la sécurisation des infrastructures de transports passe tout d’abord par une vigilance accrue des salariés de ces entreprises et des usagers. Elle passe aussi par le renforcement des services internes dédiés à la sécurité et déjà créés dans ces entreprises.

Pour la CFDT Transports Environnement, l’esprit et la faisabilité des annonces gouvernementales doivent être très rapidement précisés. Notre fédération exige d’être reçue dans les plus brefs délais afin d’éviter de provoquer des tensions supplémentaires dans un secteur déjà fortement impacté par les événements.

 

fabian_emission_0.png

Cliquez pour (re)voir l'émission

 

fabian_emission_0.png

Cliquez pour (re)voir l'émission

 

Dernières Actualités Actualités fédérales

La Fédération Générale des Transports et de l’Environnement CFDT est dans le mouvement social qui a débuté aujourd’hui le 05 décembre, sur des revendications particulières à la CFDT et liées à nos métiers et activités sous différents statuts d’emplois.
LA FGTE-CFDT DANS L’ACTION, LES 5 ET 16 DÉCEMBRE 2019
Dans le prolongement des Assises de la mobilité organisées en septembre 2017 par le Premier ministre, Monsieur Edouard PHILIPPE et la Ministre des transports, Madame Elisabeth BORNE et en complément des dispositions de la loi LOTI, ce projet de loi fixe quelques objectifs principaux qui nous engageront tout au long de la prochaine décennie.
LES ORGANISATIONS FGTE-CFDT, RESPIRE et FNE IDF VOUS INVITENT À SIGNER LA PÉTITION
18 SEPTEMBRE JOURNEE NATIONALE DE LA QUALITE DE L’AIR

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.