Vous êtes ici

Besançon Mobilités (TRANSDEV), un conflit qui fera date.

Soumis par Gregory Chemin ... le ven, 04/01/2016 - 18:42

Chapeau: 
Une réorganisation qui désorganise ! Au 1er septembre 2015, la direction a décidé la mise en place des nouveaux plannings et services pour la période 2015-2016. Plusieurs problèmes organisationnels ont vu le jour

Audience de groupes: 
Urbain/activité du déchet
Image à la une: 

Dans le planning des nouveaux embauchés (P5), seulement 6 personnes y sont affectées pour 27 services à effectuer. Ce cycle de roulement inclut des services ayant en moyenne 4 à 5 heures de coupure entre deux vacations. A cela s’ajoute une augmentation du taux de voltige (disponibilité) dans tous les plannings.
Courant septembre, le personnel a fait remonter son exaspération à travailler suivant ce planning.
La section CFDT a donc déposé une alarme sociale, sur les points suivants :
• Mettre fin au P5 dans les voltiges : les conducteurs n’ont pas à subir le manque d’effectif du P5.
• Amplitude et temps de travail des plannings T4 et T5 inappropriés.
• Manque de sanitaire Gare Viotte après un 1 an d’exploitation.
• Respect des accords sur les repos mobiles et les voltiges du dimanche.
• Baisser le taux de voltiges dans tous les plannings.
• Stop aux pressions faites sur le personnel.
• Risques psychosociaux.

Une direction qui refuse le dialogue.
Lors de la première réunion de négociation préalable, la direction a refusé toute discussion tant que la lettre de notification était en oeuvre.
Devant cette attitude méprisable, la CFDT a déposé un préavis de grève de 59 minutes sur 3 créneaux horaires différents correspondant aux heures de pointe. Ce préavis couvrait une période de 7 mois.
Afin de faire pression sur le personnel et de limiter le nombre de grévistes, la direction a sorti une note de service stipulant aux conducteurs de stopper leurs véhicules au premier arrêt sécurisé et d’en faire descendre la clientèle !
La direction a ensuite attaqué la section CFDT au tribunal pour entrave à la mission de service public avec une assignation en référé le 2 octobre 2015, soit au premier jour de grève. L’avocat de la section CFDT, diligenté par le SNTU a réussi à repousser l’audience au lundi 5 octobre 2015 afin d’assurer notre défense dans de bonnes conditions.
Dans le même temps, la CFDT était reçue par la direction suite à une deuxième notification déposée. Celle-ci contestait la note de service demandant aux conducteurs grévistes de faire sortir la clientèle, estimant qu’elle engendrait volontairement un climat de tensions visant à dissuader les conducteurs de faire grève.
Cette réunion a été fructueuse, et a été l’occasion de renouer le contact et de signer un accord. De fait, cela a entrainé la levée immédiate de la procédure au tribunal nous concernant.
Les modalités de cet accord sont détaillées ci-après :
– Les nouveaux conducteurs et les derniers embauchés seront affectés en priorité sur les services volants du planning P5.
– Présentation des nouveaux services T4 et T5, le 9 novembre 2015 pour une mise en oeuvre le 16 novembre.
– Installation des sanitaires à la gare Viotte le 7 octobre.
– La direction s’engage à respecter l’accord RTT de 1998 sur les Repos Mobiles.
– Mise en place à fin octobre d’un groupe de travail sur l’organisation du travail.
La signature de cet accord par la CFDT a permis aux salariés de retrouver un collectif fort et a fait reculer la direction sur ses envies de productivité qu’elle avait envisagé sans concertation.
La section remercie tous les salariés pour leur mobilisation qui a permis la signature de cet accord.

POUR LA SECTION,
PATRICK DIAS

Dernières brèves Urbain/activité du déchet

Répressions syndicales et dialogue antisocial au sein de KEOLIS, filiale de la SNCF...
Audience de groupes:
A la une du dernier numéro de Transports Urbains n°91 : "LE QUESTIONNAIRE SNTU, UN OUTIL SYNDICAL UNIQUE POUR LES NAO"
Audience de groupes:
A la une du dernier numéro de "Transport Urbain" n°90 : les actualités sur les réseaux de Rouen, Cherbourg, Bayonne, Beauvais, Boulogne sur Mer, Besançon, Lille, St Malo, Strasbourg, Brest, et Saumur.
Audience de groupes:
La négociation improductive le 16 Octobre dernier a amené une journée de grève le 20 Octobre, où la mobilisation des salariés des transports urbains a été importante.
Audience de groupes:
Le 20 octobre 2017 tous les salariés des Transports Urbains seront en grève.
Audience de groupes:

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.