Vous êtes ici

Edito

Un été chargé

A peine sommes-nous sortis de cette forte médiatisation, liée au changement de gouvernance pour notre pays, que nous devons examiner les premiers dossiers concernant les relations de travail et l’encadrement social. La CFDT y travaillera tout l’été et portera ses revendications pour tenter de modifier ou d’améliorer les textes du gouvernement qui seront soumis à sa consultation et non à sa validation.

Le dossier concernant le renforcement des branches est évidemment primordial. Il convient de trouver un bon équilibre entre le Code du travail, les accords de branches et les accords d’entreprises. La CFDT demande que ce soit les branches qui définissent les possibilités de négociations en entreprise et non que tout soit ouvert à la seule négociation d’entreprise. Le droit supplétif, bien que très important, ne doit pas être un garde-fou a minima !

En 2018, c’est la question des retraites qui sera mise sur la table.

On parlera sans doute, une nouvelle fois, des aspects financiers pour assurer la pérennité du système, mais également de la forme qu’il devra prendre. La FGTE rappelle qu’elle se bat pour faire respecter les particularités découlant des divers métiers de son champ, particularités liées à la pénibilité et à l’histoire de nos métiers.

La FGTE est aussi dans l’action sur des périmètres plus larges, comme celui de l’Europe, en siégeant à la Fédération européenne des travailleurs du transport (ETF). Lors du congrès de Barcelone de mai dernier, notre délégation est intervenue sur les règles concernant les travailleurs détachés et a pu faire intégrer un amendement, à l’unanimité, pour militer sur ce sujet auprès de l’Europe, en s’alliant avec la Confédération européenne des syndicats (CES).

Le développement de notre syndicalisme est dans l’évolution de notre société et celui du travail. Le statut d’encadrement prend de plus en plus d’ampleur dans les entreprises. La CFDT, qui est l’organisation la plus représentative pour cette catégorie de travailleurs, doit continuer son travail d’implantation.

Cela passe par la compréhension de ce qu’est l’encadrement et son quotidien en entreprise. Pour cela, lors du congrès de Union confédérale des cadres de la CFDT (UCC), la FGTE a apporté sa contribution et a encouragé l’ensemble des actions pour une meilleure prise en compte des revendications générales et de l’organisation du travail des cadres. Le dossier de ce numéro est dédié aux rencontres des militants cadres de la CFDT.

Dossiers à la une