Vous êtes ici

Edito

Aux côtés des salariés, avec détermination !

Notre action syndicale de ces derniers mois, souvent passée au dernier plan médiatique, est très intense, alors que les diverses actualités en rapport au nouveau quinquennat et aux élections législatives foisonnent. Rarement nous aurons constaté de tels bouleversements entre les premières candidatures et celles qui ont finalement reçu la validation du Conseil constitutionnel. La CFDT a décidé d’interpeller par lettre les candidats retenus, sur les principaux thèmes de campagne relatifs au travail, à l’emploi et à l’environnement et ses garanties. De même, la FGTE a questionné chaque candidat sur le programme des transports, tant sur les métiers que sur les infrastructures, mais aussi sur l’encadrement social et ses particularités pour les salariés de notre secteur d’activité. Ce climat global est intense, mais il ne se traduit pas par un engouement revendicatif des salariés qui ont tendance à se replier sur eux-mêmes et à manifester des craintes quant à leur avenir, tout en souhaitant aller de l’avant. Ceci pèse sur l’adhésion au syndicalisme en général.

La confédération entend s’appuyer sur les conclusions de l’enquête PARLONS TRAVAIL afin de mieux répondre aux attentes des salariés. 

La CFDT, avec une représentativité la propulsant comme première organisation syndicale du privé, ainsi que la FGTE, en progression de 2 % sur son périmètre grâce au travail de tous les militants, subissent un recul d’adhésion de 0,96 % pour l’année 2016, et plus fortement encore un repli de 3,26 % quant à la FGTE. La Fédération explique une partie de cette baisse par de fortes dissensions internes à un syndicat, cause des départs qui ont suivi, mais elle constate également une érosion de notre développement. Par ailleurs, les élections dans les TPE ont été un marqueur syndical : malgré une forte implication interprofessionnelle CFDT, elles n’ont pas permis d’attirer davantage d’électeurs par rapport au dernier scrutin. Naturellement, la Confédération analysera ces résultats avec attention.

Moderniser notre syndicalisme et l’adapter à ce monde qui change, voici notre projet pour être plus près de tous les travailleurs. Dans cet esprit, en 2016, nous avons créé deux syndicats distincts pour le secteur aérien, l’un dédié aux hôtesses et stewards et l’autre aux pilotes de ligne. À ce jour, c’est une vraie réussite si l’on en juge l’afflux d’adhésions à ces deux nouvelles structures. 

Les résultats obtenus lors des élections professionnelles au sein des compagnies aériennes nous font largement dépasser la barre des 10 %, ce qui nous permet de faire valoir le sens social propre à la CFDT. Certes, notre présence syndicale chez les pilotes de ligne a toujours été difficile, mais nous sommes en quête de développement sans cesse. En effet, nous souhaitons voir une évolution dynamique de la CFDT dans ce secteur aérien en forte concurrence, où les compagnies traditionnelles font face aux low-cost et essaient d’établir de nouveaux plans stratégiques pour y résister.

Enfin, la FGTE s’intéresse également aux nouvelles formes de travail, notamment celles liées au numérique, comme c’est le cas des VTC. Après plus d’un an de travail et en étroite collaboration avec la Confédération, nous avons créé une section nationale afin de les rassembler, de leur donner le sens de notre engagement et de les soutenir dans leur combat de reconnaissance sociale et de rémunération. Grâce aux actions de la CFDT et à l’appui des services de l’État, des négociations difficiles ont été ouvertes, en particulier avec UBER. Notre attachement aux résultats et notre ténacité nous permettent de nous tenir aux côtés des conducteurs et de faire reconnaître leurs justes droits.

 

Edgar Stemer

Secrétaire Général

Dossiers à la une


  • NOS COLLÈGUES LES ROBOTS


    Plus rapides, plus réactifs, dotés de capacités de calcul supérieures, les robots bouleversent le monde du travail et réinterrogent la place des salariés.