Vous êtes ici

Edito

POUR UNE ÉVOLUTION DU DIALOGUE SOCIAL

A l’occasion de cette nouvelle année, l’équipe fédérale vous présente ses meilleurs voeux, pour vous et vos proches, et vous souhaite toute réussite dans vos projets personnels et professionnels. L’année 2018 s’annonce intense, avec de nombreux dossiers sociaux sur lesquels le gouvernement veut avancer rapidement. Celui de l’Unedic, tout comme celui de la formation professionnelle, est essentiel pour notre politique de sécurisation des parcours professionnels, en préservant les équilibres actuels auxquels nous étions parvenus, tout en faisant évoluer ces systèmes pour obtenir de nouveaux droits.

Au second semestre devraient débuter les négociations sur l’évolution de notre système de retraites. Dans ce dossier particulièrement sensible, la CFDT défendra les principes sociaux auxquels elle reste fidèle, passant par une meilleure justice sociale redistributive, ce qu’elle a rappelé dans ses revendications de congrès. Elle accompagnera sans doute un système
notionnel, tout en conservant notre modèle par répartition. En raison du périmètre de notre fédération, il existe, dans nos secteurs des transports et de l’environnement, de nombreuses particularités touchant aux retraites ou aux congés de fin d’activité. Nous devrons donc être pertinents pour mettre en relief toute la construction de nos modèles sociaux accordant des particularités à nos métiers. Avec l’avènement du numérique, l’évolution des technologies sur les véhicules et les engins de transports, ou avec la transition énergétique qui opère une mutation lente, mais visible pour un avenir plus sain, ce sont plusieurs transformations qui nous attendent à partir d’aujourd’hui et s’inscriront dans les années à venir.

Notre pays et les entreprises se lancent dans ces efforts de modernisation qui concernent à la fois les systèmes de gestions des modes de transports, leurs régulations comme la gestion des accès pour les utilisateurs, via de nombreuses applications numériques et l’utilisation accrue de nos smartphones.

La modernisation, ce sont aussi les avancées rapides en matière d’automatisation et d’autonomisation des véhicules de transports. Véhicules primaires qui sont déjà à l’essai sur nos routes ou dans les espaces de services publics, véhicules qui ne cesseront d’évoluer tout comme ceux des particuliers, pour faciliter nos quotidiens, mais qui, à notre échelle syndicale, soulèvent de nombreuses questions sur l’emploi et l’évolution des différents métiers du transport. Cette année sera aussi celle de la mise en place de nouvelles orientations sur l’aménagement du territoire et des investissements qu’il convient d’y consacrer.

D’ores et déjà et en préfiguration, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, a annoncé un ralentissement de certains investissements à haute technologie, comme pour celui des LGV, souhaitant rénover, renforcer les lignes actuelles et préparer l’ouverture des trains quotidiens à la concurrence.

Nos routes sont aussi à améliorer et un plan de rénovation des nationales devrait prochainement voir le jour. De même, l’évolution des motorisations de nos véhicules de transport s’inscrira particulièrement dans la transition énergétique, grâce au développement de l’utilisation d’énergies plus propres que le pétrole, telles que le GNV, le GNL ou l’hydrogène, la technique électrique n’étant pas encore assez efficiente pour équiper nos véhicules industriels. Toutes ces évolutions sont et seront notre quotidien.

La FGTE est actrice dans ce monde qui bouge et qui vous appartient. Tout au long de l’année, nous nous impliquerons dans l’ensemble de ces dossiers pour que l’environnement social et l’emploi soient aussi les vecteurs de nos évolutions.

Dossiers à la une


  • L’UNE DES PLUS IMPORTANTES RÉFORMES DU DROIT DU TRAVAIL DEPUIS CES DERNIÈRES ANNÉES


    Les ordonnances Macron ou ordonnances loi travail, qui prolongent la loi travail du 17 août 2015, réforment le Code du travail et transforment le droit du travail dans au moins quatre domaines importants : la négociation collective, la signature d’accords dans les plus petites entreprises, la rupture du contrat de travail et la mise en place d’une nouvelle instance représentative du personnel (IRP).

  • La représentation équilibrée des femmes et des hommes


    Depuis le 1er janvier 2017, les nouvelles règles relatives à la représentation équilibrée des femmes et des hommes s’appliquent.

  • NOS COLLÈGUES LES ROBOTS


    Plus rapides, plus réactifs, dotés de capacités de calcul supérieures, les robots bouleversent le monde du travail et réinterrogent la place des salariés.