Vous êtes ici

L’INSPECTION DU TRAVAIL REFUSE LE LICENCIEMENT DU MILITANT CFDT LANCEUR D’ALERTE

Soumis par Gregory Chemin ... le mar, 08/23/2016 - 17:53

Chapeau: 
L’INSPECTION DU TRAVAIL REFUSE LE LICENCIEMENT DU MILITANT CFDT LANCEUR D’ALERTE, QUI A DENONCÉ DES PHOTOS PEDOPORNOGRAPHIQUES A TRANSDEV LE HAVRE

Audience de groupes: 
Urbain/activité du déchet
Image à la une: 

Un militant CFDT dénonce des photos pédopornographiques et la Direction de Transdev le Havre ( CTPO ) demande son licenciement prétextant une faute extrêmement grave.

Faute inexistante et montée de toutes pièces (fausses déclarations lors de l’instruction et aux médias) par la Direction du Havre, pour se débarrasser d’un militant syndical qu’elle avait menacé à plusieurs reprises. Ce militant CFDT se bat pour faire appliquer les dispositions de la Convention Collective relatives à l’ancienneté, aux classifications et à la durée du travail, ce que refuse la direction de Transdev Le Havre (CTPO).

Comme le dénonçait le SNTU CFDT dans son communiqué de presse du 21 juillet 2016, la Direction de Transdev le Havre, a profité de cette affaire grave de photos pédopornographique dans son Entreprise pour essayer de licencier un militant syndical CFDT qui n’a fait que son devoir de citoyen, mais qui a dû subir une mise à pied du 28 juin au 17 août 2016 pour une faute imaginaire montée de toutes pièces par la Direction.

L’inspection du travail a refusé légitimement le licenciement et notre militant syndical a été réintégré.

Ce n’est pas le seul exemple de discriminations syndicales dans ce groupe de Transport.
La balle est dans le camp des dirigeants et actionnaires du groupe Transdev pour faire cesser ces répressions syndicales dans leurs Entreprises et pour en sanctionner les auteurs.

Pour le SNTU CFDT
Le Secrétaire Général
Eric Hugon

Dernières brèves Urbain/activité du déchet

Suite à la dénonciation de tous les accords par l’employeur et après avoir signé un accord d’entreprise soit disant « au rabais et démolisseur de nos conditions de travail », la section avait des appréhensions sur le résultat des élections professionnelles. D’autant plus que l’accord signé a su préserver l’intégralité des intérêts de chaque salarié.
Audience de groupes:
Pendant 7 longues années, le syndicalisme s’était mis en sommeil à Choletbus. Les élections professionnelles de 2014 arrivent et après un premier tour sans formation syndicale, Stéphane est élu au second tour, sans étiquette.
Audience de groupes:
La section a pris la décision de faire l’impasse sur l’augmentation du point 100 lors des NAO 2016 mais de négocier la mise en place d’une prévoyance.
Audience de groupes:
Philippe, auparavant conducteur à Nancy et ancien adhérent CFDT, travaille depuis plusieurs années dans le réseau de Sète. Il a décidé de reprendre contact avec le SNTU pour créer une section CFDT.
Audience de groupes:
Depuis le 1er septembre, un changement important apporte des modifications concernant les heures de délégations pour les délégués syndicaux dans les entreprises. Extrait des articles en question.
Audience de groupes:

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.