Vous êtes ici

Les trois priorités de la FGTE-CFDT

Dans le cadre de la table ronde « transports et mobilité durables » de la conférence environnementale des 27 et 28 novembre 2014 et du projet de loi « transition énergétique vers la croissance verte » en discussion, la FGTE-CFDT s’est défini trois priorités

  1. Le développement des transports publics collectifs (dont les transports en site propre en milieu urbain et les transports urbains par câble)ainsi que l’inter modalité tant dans les territoires urbains que dans les territoires ruraux où peu d’alternatives à la route existent actuellement (développement d’un réseau fiable de TER, réouverture des gares devenant des pôles multimodaux, transport à la demande, covoiturage intégré dans l’offre de transport public).Pour les marchandises, impulser un plan d’action concret pour favoriser la multi modalité notamment fluviale et ferroviaire, développer la logistique urbaine en l’intégrant dans les PDU (raccourcissement des distances parcourues, facilitation de l’implantation de plateformes, création de tramway fret). 

Pour la CFDT, il faut affirmer le principe « pollueur-payeur » en faisant supporter à tous les modes de transports le coût financier de leurs externalités et leurs coûts d’usage (au travers des péages d’infrastructures et des taxes énergétiques).

 

guide-pde-lecture-1.jpg2. la généralisation des Plans de Déplacements d’Entreprises (ou inter entreprises) ou Plan de déplacements d’administration par voie négociée, sans attendre 2018. Sur un mode volontaire, cela ne progressera pas assez vite ! Les PDE ont comme objectifs d’améliorer le confort du personnel dans ses déplacements (moins de stress et de perte de temps) tout en réduisant les coûts financiers, de participer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et autres polluants, de réduire la demande énergétique. Il faut changer de braquet ; la généralisation de ces plans doit passer par la négociation dans l’entreprise! La CFDT a déjà négocié des PDE dans plusieurs entreprises (AG2R La Mondiale, Alcatel-Lucent, Orange…).

Un guide « négocier un PDE » est paru à la FGTE en février 2015

 

 

 

manifestation-qualite-de-l-air.jpg3. La qualité de l’air doit être une grande priorité de santé publique et son amélioration doit aussi bénéficier aussi aux salariés des transports qui peuvent être parmi les publics les plus exposés (notamment dans les infrastructures souterraines dont métros, les péages d’autoroutes, les aéroports). Parmi les mesures à prendre, outre la mise au niveau de la norme pour les salariés à celle applicable à toute la population, figurent l’étude des conditions de travail et la reconnaissance des maladies professionnelles.

L’objectif est d’agir pour l’intérêt général de la population (40 000 décès par an en France) et un coût sanitaire des particules fines PM10 (de diamètre inférieur à 10µm) de 20 à 30 milliards par an mais aussi sur les lieux d’exposition concernant les salariés.

La CFDT est mobilisée depuis plusieurs années sur ce dossier (colloque, courriers aux ministres, manifestations dont la dernière le 12 mai 2015 dans certaines gares parisiennes, recours juridique…).

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.