Vous êtes ici

Actualités de la CFDT Transports Environnement

Les conséquences du travail sur la santé

Lutte contre le dumping social sur les bateaux de croisière fluviale

Soumis par redacteur le mer, 06/21/2017 - 09:51

Chapeau: 
Le 5 avril dernier, une opération « coup de poing » a eu lieu au port d’Amsterdam, terminal européen de l’industrie des croisières fluviales.

Audience de groupes: 
Maritime
Image à la une: 

Les syndicats européens d’ETF, belges, suisses, hollandais et français, avec la FGTE, représentée par Valérie Latron, responsable de l’international et Monique Rabussier, chargée de mission Santé au travail, étaient présents sur les quais pour distribuer des livrets d’information à destination des salariés travaillant à bord des bateaux.

Les conditions de travail des salariés ne font que se dégrader

  • moins de personnel pour davantage de passagers ;
  • des salariés qui se partagent une cabine de deux personnes à trois, voire quatre personnes ;
  • un travail plus dur et dont la durée s’allonge ;
  • des salaires différents pour la même activité,  selon la nationalité du travailleur ou son pays de résidence ;
  • un défaut d’assurance sociale.

La FGTE CFDT travaille en collaboration avec les syndicats européens pour que ces salariés puissent avoir :

  • un contrat individuel clair et écrit dans une langue comprise par le salarié ;
  • un salaire net minimum (par exemple, le SMIC pour a France) ;
  • une sécurité sociale européenne – accord Rhénan (règlement nº 883 / 2004) – avec une assurance maladie et accident et un accès aux soins médicaux dans les ports ;
  • une cabine propre et confortable pour deux personnes, disposant d’une salle de bains ;
  • une prise en charge par l’armateur du trajet aller-retour, à chaque relève ;
  • l’accès à l’eau potable et de la nourriture gratuite, saine, variée et en quantité suffisante pour tous les membres d’équipage ;
  • des temps de travail et des pauses qui respectent la législation ;
  • l’accès à une formation professionnelle et syndicale gratuite, dispensée sur le temps de travail ;
  • l’accès à des EPI (équipements de protection individuelle) ;
  • une assurance vie pour tous les personnels ;
  • la garantie d’une non-discrimination concernant le genre, la religion, la couleur, la nationalité, l’origine sociale, les opinions politiques et l’orientation sexuelle.

Dernières brèves Maritime

« Les ports de Calais, Boulogne et Dunkerque : 1ères victimes collatérales du BREXIT… ? »
Audience de groupes:
La retraite à 55 ans, le régime spécial des marins à l’ENIM, son financement, ses catégories de cotisations... régulièrement, des rapports, notamment parlementaires, se penchent sur le fonctionnement de ce régime particulier, héritier d’une longue tradition du commerce et de la pêche.
Audience de groupes:
L’UFM-CFDT a tenu une conférence de presse dans les locaux parisiens de la fédération des transports CFDT afin de présenter son rapport d’analyse sur le régime de protection social des marins ( voir pièce jointe )
Audience de groupes:
L’union fédérale maritime CFDT (UFM-CFDT) tiendra une conférence de presse le mardi 20 juin à 11h00 au siège de la CFDT Transports Environnement, 47-49 avenue Simon Bolivar 75019 Paris.
Audience de groupes:

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.