Vous êtes ici

Nantes : Attaque de la « propagande » cégétiste !

Soumis par Gregory Chemin ... le sam, 04/02/2016 - 15:41

Chapeau: 
Dans sa feuille de chou locale, « le traminot », notre « chère » CGT attaque la CFDT avec des arguments particulièrement fallacieux.

Audience de groupes: 
Urbain/activité du déchet
Image à la une: 

En même temps ils écrivent noir sur blanc que c’est leur « organe de propagande »* : les Cégétistes nantais ont décidemment 30 ans de retard !
Ils commencent par trafiquer les dates pour comparer les acquis sous leur majorité et sous celle de la CFDT. Le changement de majorité a eu lieu le 30 novembre 2010 (et non pas fin 2009 comme ils l’affirment !). Du coup ils ne comparent pas deux périodes identiques de 6 ans, mais une de 7 ans (majorité CGT) et l’autre de 5 ans (majorité CFDT) !
La CGT essaye ensuite de faire croire que syndicat majoritaire et résultats des NAO sont liés en comparant ces deux périodes de majorité au CE et les accords signés. Or, et ils le savent pertinemment, les accords NAO, et donc les éventuelles avancées salariales qui en découlent, sont applicables dès que signent un ou des syndicats représentant au moins 30% aux dernières élections : syndicat majoritaire ne veut pas dire syndicat signataire. Il n’y a aucun rapport entre le syndicat majoritaire qui gère le CE et la signature, et donc l’application d’un accord NAO.
Enfin, ils ne regardent que la valeur du point alors que c’est surtout le rapport entre la variation de la valeur du point et l’inflation qui est intéressant.
Par exemple en 2012, seule la CGT signe, avec une augmentation de la valeur du point de 0,20 €, soit 2,17 %... mais avec une inflation à 1,84 % c’est le plus petit gain en pouvoir d’achat depuis 2004, ce pourquoi la CFDT ne signe pas cette année là. Enfin les déroulements de carrière, tickets restaurants, primes… participent aussi à l’augmentation du pouvoir d’achat : ne regarder que la valeur du point, c’est donner un point de vue très réducteur.
Avec une propagande aussi grossière, en prenant les salariés pour des imbéciles, la CGT casse encore un peu plus l’image syndicale.
Élections dans 10 mois : ce « traminot » nous promet une campagne de haut niveau…

GILDAS LE MAUGUEN

* Propagande : action exercée sur l’opinion pour l’amener à soutenir une politique, un gouvernement, un représentant, quitte à
utiliser des nouvelles fausses pour influencer cette opinion. [Petit Robert]

Dernières brèves Urbain/activité du déchet

Répressions syndicales et dialogue antisocial au sein de KEOLIS, filiale de la SNCF...
Audience de groupes:
A la une du dernier numéro de Transports Urbains n°91 : "LE QUESTIONNAIRE SNTU, UN OUTIL SYNDICAL UNIQUE POUR LES NAO"
Audience de groupes:
A la une du dernier numéro de "Transport Urbain" n°90 : les actualités sur les réseaux de Rouen, Cherbourg, Bayonne, Beauvais, Boulogne sur Mer, Besançon, Lille, St Malo, Strasbourg, Brest, et Saumur.
Audience de groupes:
La négociation improductive le 16 Octobre dernier a amené une journée de grève le 20 Octobre, où la mobilisation des salariés des transports urbains a été importante.
Audience de groupes:
Le 20 octobre 2017 tous les salariés des Transports Urbains seront en grève.
Audience de groupes:

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.