Vous êtes ici

Nouveau contrat de DSP à Cherbourg, et de trois...!

Soumis par Gregory Chemin ... le dim, 06/14/2015 - 17:25

Chapeau: 
Ce qui était si attendu est arrivé ! C’est une dure réalité qui était évidente, le conflit Social à Keolis Cherbourg …

Audience de groupes: 
Urbain/activité du déchet
Image à la une: 

Le nouveau contrat de DSP a été signé dans le milieu de l’année 2014 et cerise sur le gâteau, pas de volet social dans le cahier des charges pour un contrat qui durera jusqu’à 2020 et avec la création d’un nouveau réseau de Bus. A la section SNTU/CFDT, nous nous y attendions un peu mais malgré les alertes que nous avions faites à l’Autorité Organisatrice (Communauté Urbaine de Cherbourg), nous n’avons pas été entendus ni écoutés. A se demander si ces entrevues servent à quelque chose puisque les salariés ne sont pas associés dans la construction d’un nouveau  réseau de transport collectif ni associé dans une nouvelle DSP … 

Une grève ? Les élus tombent des nues !...

Après avoir exposé le climat social plus que dégradé entre la Direction de Keolis , les IRP  et les salariés de toutes professions Vendredi 6 Mars 2015, l’AO ne peut pas non plus tout déléguer à leur prestataire désigné qu’est  Keolis.  Ils ont aussi leurs responsabilités !

Les élus ne peuvent pas  ignorer qu’ils ont l’obligation de veiller au bon respect du Code du Travail, de la CCN et des usages de l’entreprise. Keolis Cherbourg n’a jamais cessé de remettre en cause les accords internes, les accords collectifs de Branche en interprétant à sa façon les lois, les articles et les usages dans sa filiale de Cherbourg. Les élus ne peuvent pas ignorer non plus que la Section SNTU/CFDT de Cherbourg  est obligée de faire appliquer la CCN en allant au Tribunal des Prud’hommes avec l’appui du Syndicat National SNTU. C’est tout de même une première sur le réseau de Cherbourg puisque cela n’est jamais arrivé dans la vie de la Compagnie de Transport.  Cette finalité qu’il faut souligner tout de même fait suite à l’invitation des dirigeants de Keolis puisque après les débats en réunion de DP et CE  furent non constructifs. Réunions au demeurant insipides tellement les décisions se font de manière unilatérales ! . . . Pas tout à fait unilatérale finalement puisque la Direction a un allié de petite taille à Cherbourg, les Cosaques de la CGT…

 Là, les échanges sont plus cordiaux, plus amicaux. On partage sur le Foot, on rigole, parfois même on se tutoie !.....  Et enfin le pompon de la trahison, on profite de l’absence des « copains » du SNTU/CFDT en négociant, alors qu’une intersyndicale était constituée avec la CFDT et qu’une dernière réunion était programmée avec la Direction le lundi 2 Mars 2015 , la CGT donne son aval à un accord avec la Direction  le Vendredi 27 Février 2015. Accord seulement  favorable a une partie du personnel. Rien sur les conditions de travail et de l’organisation du temps de travail dégradée avec le nouveau réseau. Le comble, une prime soumise à condition « d’être sage » …. La section SNTU/CFDT s’opposera  à cet accord vide d’engagements. Un accord signé par la CGT qui souhaitait  surtout et coûte que coûte ne pas partir à la grève. On peut tout de même être inquiet par la CGT qui  souhaiterait tant dénoncer l’accord RTT afin de travailler plus pour gagner autant !....

Devant le constat de cette alliance plus que méprisable de la part de la Direction et de la CGT (minoritaire), la CFDT est entrée en grève dès le lundi 2 Mars 2015 en commençant par des débrayages de 59 minutes les matins et les après midis. Bien suivi sur toute la semaine,  ce n’est qu’un début !
Avec l’appui de l’UL CFDT Pays du Cotentin, nous continuerons les arrêts de travail qui mobilisent de plus en plus de salariés tous syndicats confondus.  Le Secrétaire de l’UL a menacé l’Autorité Organisatrice que si l’attitude de son délégataire Keolis ne changeait pas, un point névralgique de circulation pouvait être interrompu. Si cela n’avèrerait encore insuffisant, le dépôt des Bus sera enfin bloqué. Mais pas par les salariés de Zéphir Bus, mais par les copains de  la CFDT Pays du Cotentin Interco !

Améliorer le dialogue social ?  Cela est-il encore possible avec cette Direction de Keolis ?

Dès vendredi après midi, changement de ton !  La Direction exprime  un « bonjour » sur une autre tonalité. Mais ce « bonjour » si sincère qu’il soit va-t-il perdurer dans le temps ?...
Un bon climat Social peut-il être rétabli lorsque les élus SNTU/CFDT  qui s’opposent à la Direction de Keolis se trouvent injuriés ou remis en cause lors de réunions ? Un bon climat Social peut-il être rétabli lorsque Keolis utilise la pression de la sanction pour mettre au pas un élu CFDT ou l’un de ses adhérents ? 

A suivre...

 

Rédigé par les élus de la section

Dernières brèves Urbain/activité du déchet

Répressions syndicales et dialogue antisocial au sein de KEOLIS, filiale de la SNCF...
Audience de groupes:
A la une du dernier numéro de Transports Urbains n°91 : "LE QUESTIONNAIRE SNTU, UN OUTIL SYNDICAL UNIQUE POUR LES NAO"
Audience de groupes:
A la une du dernier numéro de "Transport Urbain" n°90 : les actualités sur les réseaux de Rouen, Cherbourg, Bayonne, Beauvais, Boulogne sur Mer, Besançon, Lille, St Malo, Strasbourg, Brest, et Saumur.
Audience de groupes:
La négociation improductive le 16 Octobre dernier a amené une journée de grève le 20 Octobre, où la mobilisation des salariés des transports urbains a été importante.
Audience de groupes:
Le 20 octobre 2017 tous les salariés des Transports Urbains seront en grève.
Audience de groupes:

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.