Vous êtes ici

Syndiquer les femmes du transport, au profit de tous

Soumis par redacteur le jeu, 05/12/2016 - 16:20

Chapeau: 
Avec seulement 20 % d’adhérentes, la Fédération générale des transports et de l’environnement CFDT reste à l’image de ses métiers, à dominante masculine.

Audience de groupes: 
Vie de la Fédération
Image à la une: 

La journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, a permis de revisiter quelques clichés lors d’une table ronde sur et avec les femmes du transport, organisée par la FGTE à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Quoique peu nombreuses et sous-représentées dans vos sections syndicales, elles font bouger les lignes, explique Laurence Théry, déléguée régionale de l’Aract Picardie. Si les inégalités de salaires persistent dans vos métiers comme ailleurs, les conditions de travail évoluent plus reste à l’image de ses métiers, à dominante masculine. vite lorsqu’il y a des femmes dans l’équipe CFDT de l’entreprise. De même que l’on a allégé le poids des sacs de courriers grâce aux factrices, l’arrivée des conductrices de bus, par exemple, a permis de renégocier les horaires de travail.

Tendre vers plus de mixité

Des propos repris par un parterre de militants, dont Corinne, officier de marine, ou Michelle, conductrice-receveuse : Le monde du travail a été conçu par des hommes, soulignent-elles. Mais au final, tout le monde bénéficie de la féminisation des métiers, les hommes autant que les femmes. Ces échanges ont conduit le secrétaire général de la FGTE, Edgar Stemer, à conclure à la nécessité d’introduire plus de mixité au sein des instances exécutives de la fédération.

La journée des droits des femmes a encore offert l’occasion à la FGTE-CFDT de rappeler que la féminisation des métiers bénéficie à tous.

 

Dernières brèves Vie de la Fédération

Dans le magnifique cadre de la Cité Corsaire de Saint-Malo, du 14 au 16 juin 2017, 197 délégués représentant les unions régionales interprofessionnelles et les fédérations CFDT ont participé au 15e congrès de la CFDT Cadres. La FGTE a été représentée par Céline Pierre et Jean Marc Dubau (bureau national cadres), Anne Guezennec et Eric Dhenin (SNCF), Hermann Schneider (Transdev), Okan Benel et Gilles Cordier (RATP).
Audience de groupes:
Managers, ingénieurs, cadres techniques, commerciaux, cadres des fonctions publiques, experts, chefs de projets et professions scientifiques : ils nous ont démontré encore plus de confiance lors des élections dans le privé.
Audience de groupes:
Entre le 7 et le 9 juin, les délégués ont élu leur bureau fédéral. Retour sur ces trois journées de rassemblement.
Audience de groupes:
Créer un réseau où les militants peuvent s’entraider pour résoudre les problèmes de santé au travail, c’est l’idée que la Fédération générale des transports et de l’environnement a mise sur les rails en réunissant une trentaine de militants, le 17 février dernier, pour lancer son « réseau santé ».
Audience de groupes:
Tout nouveau, tout chaud ! Le nouveau magazine de la FGTE arrive dans les boîtes de tous les adhérents. Qu'en pensez-vous ?
Audience de groupes:

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.