Vous êtes ici

Actualités de la CFDT Transports Environnement

LA FGTE-CFDT DANS L’ACTION, LES 5 ET 16 DÉCEMBRE 2019

UN COUP PORTÉ AUX CONDITIONS DE VIE ET DE TRAVAIL DES ROUTIERS

Soumis par redacteur le ven, 11/17/2017 - 13:08

Chapeau: 
Ce paquet propose un certain nombre d’amendements sur les règles applicables aux temps de conduite et de repos (règlement ce nº 561/2006) et sur le règlement du tachygraphe intelligent (règlement UE nº 165/2014).

Audience de groupes: 
Route
Image à la une: 

Les modifications proposées n’ont été soumises à aucun processus de consultation au cours de ces trois dernières années. Cela explique leur impact fortement négatif sur la sécurité routière et sur celle des passagers. Le salaire et les conditions de vie et de travail des conducteurs routiers de camions, autocars et bus sont fortement dégradés.

Les temps de conduite et de repos

La Commission européenne propose d’étendre la période de référence pour le calcul des temps de conduite et de repos de deux à quatre semaines. Les conducteurs routiers devront prendre deux périodes de repos de 24 heures et deux périodes de 45 heures. En pratique, cela risque de se traduire par une concentration du temps de conduite dans les trois premières semaines du mois avec les jours de repos hebdomadaire concentrés en fin de mois. Les conducteurs routiers ne bénéficieront alors que de deux jours de congé sur une période de 16 jours minimum de conduite.

LA CFDT ROUTE CONTINUE À DÉFENDRE, AVEC L’ETF, LES INTÉRÊTS DES CONDUCTEURS ROUTIERS EN EUROPE, MALGRÉ LES POSITIONS DE LA COMMISSION EUROPÉENNE.

Pour la cfdt, cela est Inacceptable !

Ces propositions de modification des règles applicables aux temps de conduite et de repos auront un impact négatif sur l’ensemble des conducteurs routiers en Europe. Elles influeront sur leur niveau de fatigue, l’équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle, ainsi que sur leur salaire.

Les conditions du repos hebdomadaire et du retour des conducteurs routiers dans leur pays d’origine 

La proposition de la Commission européenne omet, une fois de plus, de répondre au réel problème du secteur, à savoir l’énorme trafic de travailleurs actuellement organisé partout en Europe par des entreprises de transport routier. Ces dernières ont construit leur modèle commercial sur l’importation d’une main-d’oeuvre bon marché qu’elles gardent à leur disposition pendant des mois, dans un contexte de vie et de travail proche de l’esclavage. Les dispositions de la Commission européenne sur les temps de repos et de conduite sont préjudiciables pour le repos hebdomadaire et le retour des conducteurs routiers dans leur pays d’origine.

Le règlement sur le tachygraphe intelligent

La Commission européenne envisage d’ouvrir à la revision le règlement UE nº 165/2014. Cependant, elle ne le fait pas dans le but d’avancer la date butoir de l’introduction obligatoire du tachygraphe pour l’ensemble des véhicules utilisés dans le transport international. Il s’agit de vouloir imputer aux conducteurs routiers la responsabilité d’enregistrer manuellement, à chaque arrêt, le code du pays dans lequel ils se trouvent. Cette introduction manuelle ajoutera encore plus de pression et de responsabilité
sur les conducteurs routiers, tant de la part des employeurs que des autorités.

Dernières brèves Route

Heures supplémentaires à 25 et 50 % dans les transports routiers
Audience de groupes:
Heures supplémentaires à 25 et 50 % dans les transport routiers, rien ne changera !
Audience de groupes:
XPO Logistics Lyon, Conférence de Presse du 15 juin 2018, Changement de lieu et d’horaire
Audience de groupes:
Le 15 juin 2017 se clôturaient les élections sur lesquelles la CFDT DHL et la direction s’étaient entendues pour les organiser par vote électronique.
Audience de groupes:
Action du 18 septembre 2017 Contre les ordonnances MACRON
Audience de groupes:

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.