Vous êtes ici

FONCTION PUBLIQUE : APPEL À MOBILISATION LE 22 MAI

Soumis par redacteur le mar, 05/22/2018 - 10:53

« Face à un gouvernement qui envisage toute réforme sous le seul prisme budgétaire, les agents doivent faire entendre leur voix », souligne Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT-Fonctions publiques.

Les atteintes répétées au pouvoir d’achat des agents et les annonces du gouvernement sur la réforme de l’action publique ont amené les neuf organisations syndicales du secteur public à lancer un appel commun à la grève et à la manifestation le 22 mai.

 

"Nous seront ensemble à 9 OS pour défendre les intérêts des agents : les annonces récurrentes du @gouvernementFR sur les suppressions de postes nous inquiètent." @MyleneJa, SG @UffaCFDT lors de la conf de presse intersyndicale pour la journée d'action du

Cette mobilisation sera un signal fort à quelques semaines du rendez-vous salarial prévu la semaine du 11 juin. La CFDT-Fonctions publiques dénonce toutes les mesures négatives de ces derniers mois : le gel du point d’indice, le rétablissement du jour de carence, la compensation de la hausse de la CSG, qui est dégressive de fait à compter de 2020 et qui n’apporte aucun gain de pouvoir d’achat aux agents, le report d’un an de l’application du protocole Parcours, carrières et rémunérations (PPCR). La rémunération n’est pas le seul motif de mécontentement. Le 22 mai, les agents vont aussi exprimer leur inquiétude à propos de la réforme statutaire.

La concertation sur la « refondation du contrat social des agents » laisse peu de marge de manœuvre aux organisations syndicales, comme en témoigne le choix des thèmes des quatre chantiers lancés par le gouvernement : la fusion des instances représentatives du personnel, le recours accru aux contractuels, la rémunération au mérite et les mobilités vers le privé. Les premières séances sur la refonte des instances ont vu les organisations syndicales s’opposer aux propositions gouvernementales. « La question de la fusion de telle instance avec telle ou telle autre n’est pas à la hauteur des enjeux », a réagi la CFDT-Fonctions publiques.

Plus largement, c'est toute la réflexion menée sur l'action publique dans le cadre de Cap 2022 qui inqiuète les agents. La mobilisation intervient donc à un moment-clé.

mneltchaninoff@cfdt.fr 

Dernières Actualités Actualités générales

Depuis le début de la crise, ils assurent l’approvisionnement, la satisfaction des besoins et la continuité du service aux usagers. Au-delà du 11 mai, ils souhaitent repenser leur modèle de développement. Pour que demain ne soit pas comme avant.
• Le gouvernement présentera son plan de sortie de confinement à la fin avril. • La définition des conditions permettant de concilier santé des travailleurs et reprise d’activité est centrale. • La CFDT en appelle à la négociation de protocoles de branche ou d’entreprise.
Dix-neuf organisations dont la CFDT ont présenté un pacte du pouvoir de vivre pour allier préoccupation écologique et progrès social. De quoi peser sur les décisions à venir.
Dans les métropoles, les villages et les entreprises, la CFDT organise des débats pour recueillir la parole des salariés et des citoyens.
Les mesures visant à réduire les inégalités entre les femmes et les hommes sont actées, dans le privé comme dans le public. De quoi nourrir le dialogue social en entreprise et dans les administrations.

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.