Vous êtes ici

NOUVEL APPEL UNITAIRE À LA MOBILISATION DANS LES EHPAD LE 15 MARS

Soumis par redacteur le mer, 03/14/2018 - 16:23

« Les professionnels restent mobilisés. » Les syndicats ont décidé d’une nouvelle journée de mobilisation le 15 mars afin de protester contre la situation dans les Ehpad et l’aide à domicile, soutenus par les chefs d’établissement de l’AD-PA (Association des directeurs au service des personnes âgées).

La première journée de mobilisaiton et de grève, le 30 janvier, avait atteint 31,8 % de participation. Des débrayages et de vastes rassemblements ont eu lieu sur tout le territoire avec un fort soutien des familles, syndicats de retraités mais aussi des médecins, dénonçant une situation inacceptable – pour les personnes âgées dépendantes victimes de maltraitance institutionnelle comme pour les personnels au bord de la rupture. En dépit d’un mouvement unitaire inédit et de l’ultimatum lancé au président de la République afin qu’il ouvre des négociations en vue d’améliorer la situation, l’État refuse toujours de s’exprimer sur la situation de l’aide aux personnes âgées. « Incompréhensible », juge la CFDT-Santé-Sociaux. « Nous attendions au moins des réponses du Président, mais nous n’avons même pas été reçus. En plus, le gouvernement prépare une stratégie de lutte contre la maltraitance des personnes âgées qu’on va nous demander de mettre en œuvre. Mais les questions de stratégie ne sont pas réservées aux décideurs », fustige sa secrétaire générale Ève Rescanières.

Des mesures d’urgence et un débat de fond

Au-delà des mesures d’urgence (maintien des effectifs, application du ratio d’un soignant par patient, revalorisation des salaires et amélioration des conditions de travail), l’intersyndicale* souhaite « un débat politique large débouchant sur la création d’une prestation autonomie pour que notre société réponde enfin dignement au respect dû à la question du vieillissement de la population et aux professionnels qui les accompagnent ». Les personnels, familles et aidants sont appelés à des actions de mobilisation, dont la forme est cette fois encore décidée à l’échelon local.

aballe@cfdt.fr 

* CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, Sud, Ufas, Unsa – rejointe depuis par la FSU et la Fédération autonome de la fonction publique.

POUR ALLER PLUS LOIN

Dernières Actualités Actualités générales

Le Gouvernement a annoncé le report de l’âge de départ en retraite à 64 ans et un allongement de la durée de cotisations. POUR LA FGTE-CFDT C’EST NON !
En mai 2023, le CESE remettra un avis au Gouvernement et au Parlement sur les solutions de déplacements dans les zones rurales et périphériques urbaines. Le rapport en a été confié à la CFDT (S. Mariani FGTE)
Depuis le début de la crise, ils assurent l’approvisionnement, la satisfaction des besoins et la continuité du service aux usagers. Au-delà du 11 mai, ils souhaitent repenser leur modèle de développement. Pour que demain ne soit pas comme avant.
• Le gouvernement présentera son plan de sortie de confinement à la fin avril. • La définition des conditions permettant de concilier santé des travailleurs et reprise d’activité est centrale. • La CFDT en appelle à la négociation de protocoles de branche ou d’entreprise.
Dix-neuf organisations dont la CFDT ont présenté un pacte du pouvoir de vivre pour allier préoccupation écologique et progrès social. De quoi peser sur les décisions à venir.

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.