Vous êtes ici

[VIDÉO] LES NOUVELLES MESURES EN FAVEUR DE L'APPRENTISSAGE DÉVOILÉES

Soumis par redacteur le lun, 02/12/2018 - 11:23

Le gouvernement a présenté lors d’une réunion à Matignon le vendredi 9 février les vingt mesures destinées à réformer en profondeur l’apprentissage.

 

« La moitié des mesures annoncées visent à améliorer le statut de l’apprenti » se réjouit la CFDT qui a poussé dans ce sens tout au long de la concertation qui s’est achevée le 30 janvier. Si la revalorisation des grilles de rémunération - augmentation de 30 euros nets pour les jeunes apprentis de 16 à 20 ans, rémunération au moins égale au Smic pour les jeunes de plus de 26 ans - et l’aide de 500 euros aux apprentis de plus de 18 ans pour passer le permis de conduire sont des mesures satisfaisantes, « il sera indispensable de les compléter par un pack d’aides au logement, au transport et à l’achat de matériel », précise la CFDT. Autre nouveauté, l’embauche des apprentis pourra se faire tout au long de l’année scolaire et l’apprentissage sera ouvert aux jeunes jusqu’à 30 ans.

Côté accompagnement du parcours des apprentis, le gouvernement propose un renforcement de l’information des jeunes et des familles, avec la publication des taux d’insertion et de poursuites d’études à la sortie des centres de formation des apprentis. Des journées annuelles d’information sur l’apprentissage seront organisées dans les collèges et les lycées, à l’initiative des régions qui ont obtenu la responsabilité de l’orientation. Les jeunes souhaitant s’orienter vers l’apprentissage pourront passer si nécessaire par une « prépa apprentissage » afin d’acquérir les connaissances et savoir-être requis. La CFDT souhaite en outre que les passerelles entre les lycées professionnels et l’apprentissage soient renforcées.

Sur le financement du système, la nouvelle « contribution alternance unique », remplace la taxe d’apprentissage et la part du 1% formation versée aujourd’hui par les entreprises au titre de la professionnalisation. Les centres de formation des apprentis seront financés en fonction du nombre de contrats signés, et du niveau de diplôme préparé. Les branches professionnelles pourront décider de l’ouverture des CFA auparavant du ressort des régions.

Les aides aux entreprises qui recrutent des apprentis, actuellement au nombre de quatre (trois aides différentes plus un crédit d’impôt) vont fusionner en une seule aide, payée par l’Etat et distribuée par les régions, ciblée sur les TPE et PME de moins de 250 salariés, pour des embauches de jeunes préparant des diplômes de niveau bac ou infra-bac.

« Cette réforme réussira si les entreprises développent le nombre de contrats proposés aux jeunes,rappelle la CFDT. La responsabilité du patronat et des employeurs est désormais primordiale. »

mneltchaninoff@cfdt.fr 

POUR ALLER PLUS LOIN

Catégories:

Dernières Actualités Médias

Afin de mettre en avant la nécessité pour les équipes syndicales et la possibilité pour chaque militante et chaque militant d'agir sur le sujet ainsi que l'importance de la prévention, la confédération organisait un rassemblement le mardi 21 novembre 2017.
Pour faire connaître le syndicat et encourager les salariés à parler de leur quotidien au travail, les militants CFDT étaient mobilisés partout en France ce jeudi 9 novembre. Entre opération de visibilité et action de proximité, l’initiative "Changeons le travail" est un succès.
Le 18 octobre la CFDT rendait hommage à Edmond Maire au siège de la Conféfération avec des prises de parole de Laurent Berger, Pierre Rosanvallon, Claude Alphandéry, Hervé Hamon et Nicole Notat.
Dans un message vidéo enregistré pour les 30 ans de la Journée mondiale du refus de la misère du 17 octobre, organisée par ATD Quart-Monde, Laurent Berger revient la nécessité de donner la parole aux neuf millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté en France. Le secrétaire général insiste également sur l’engagement et l’action quotidienne et concrète de la CFDT auprès des associations dans la lutte contre la pauvreté.
Trois semaines après la promulgation des ordonnances, la deuxième phase des réformes sociales a débuté par des rencontres entre les responsables des organisations syndicales et patronales et le président de la République. Reçu le 13 octobre à l’Elysée, Laurent Berger a rappelé la volonté de la CFDT de peser pour renforcer la sécurisation des parcours professionnels des salariés et des demandeurs d’emploi.

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.