Vous êtes ici

Temps partiel, La CFDT s'oppose au texte

Soumis par Raphael CACCIA le mer, 03/25/2015 - 11:33

Chapeau: 
Le 11 Février 2015, la CFDT a exercé son droit d'opposition à l'accord temps partiel et son avenant.

Audience de groupes: 
Aérien
Image à la une: 

droit_dopposition_fnam_001.jpg

Dernières brèves Aérien

L’effroi, puis la honte sont les premiers sentiments qui nous envahissent en lisant l’article de Mediapart. Il met en avant par des mots simples, sincères et vrais la réalité de la vie au travail de ces femmes, ces collègues, ces collaboratrices que nous croisons tous les jours. Stop !
Audience de groupes:
ENTREE DE L’ETAT NEERLANDAIS AU CAPITAL DU GROUPE AFKL
Audience de groupes:
ETF (European Transport Workers’ Federation) est une organisation syndicale paneuropéenne qui représente plus de 5 millions de travailleurs du transport dans tous les secteurs : ferroviaire, maritime, routier, fluvial et bien sûr aérien.
Audience de groupes:
Un collectif de pilotes d’air France a tenté depuis des mois de rénover le dialogue social à Air France.
Audience de groupes:

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.