Vous êtes ici

MOBILISONS-NOUS !

Soumis par redacteur le mer, 01/18/2023 - 10:51

La FGTE appelle l’ensemble des syndicats à mettre en œuvre les conditions de la plus forte mobilisation possible des salariés et retraités de leurs secteurs par la grève, la diffusion de tracts et la participation aux manifestations du 19 janvier.

Lorsqu’ils ne peuvent pas faire grève, les élus et tous ceux qui ont du droit syndical devront utiliser obligatoirement leurs heures de délégation pour la journée de mobilisation initiée par la Confédération CFDT, le jeudi 19 janvier 2023 et rejoindre les manifestations prévues par l’intersyndicale nationale.

Un seul mot d’ordre : MOBILISATION !

Aucun blocage n’est prévu à ce stade par les Confédérations en intersyndicale.

Pour les secteurs astreints aux dispositions spécifiques du public (dépôt de préavis) ou aux contraintes visant à garantir un service minimum dans les transports publics (TRV, TPU, cheminots…), il y a obligation de déposer une alarme sociale dans toutes les entreprises / établissements. Pour le 19 janvier, si cela n’a pas été anticipé, le délai des 15 jours ne pourra pas être respecté, donc ceux qui ont du temps syndical doivent l’utiliser ! Par ailleurs, là où cela n’aurait pas encore été fait, il convient de procéder au plus vite au dépôt de ces alarmes sociales pour préparer les prochaines journées de mobilisation.

La CFDT a très clairement exprimé à plusieurs reprises qu’elle restait fermement opposée à tout report de l’âge légal de départ à la retraite et à tout allongement en parallèle de la durée des cotisations. Cela a également été inscrit avec force dans la résolution de la CFDT adoptée par le congrès confédéral de Lyon.

Les travailleurs et les travailleuses des secteurs transports, mobilité, logistique et environnement, sollicités pendant toute la crise sanitaire, exerçant pour beaucoup des emplois pénibles et insuffisamment rémunérés, qui ont souvent commencé à travailler jeune, risquent de payer chèrement le prix de cette réforme injuste ! Ce message doit être relayé partout par les syndicats et leurs sections. Les retraités dont les pensions n’ont jamais été revalorisées à la hauteur de l’inflation ne tireront aucun bénéfice de cette mauvaise réforme.

Dans la suite directe des positions constamment tenues par la CFDT, la FGTE-CFDT, les Unions Fédérales et les CRTE s’opposeront par tous les moyens, à ce projet de réforme des retraites du Gouvernement particulièrement inique et brutal.

 

Dernières Actualités Actualités fédérales

La FGTE-CFDT prend les mesures nécessaires pour mobiliser les salariés des transports contre une mauvaise réforme des retraites
OUVERTURE DU PROCÈS DE L’ACCIDENT DU RIO-PARIS
La Fédération Générale des Transports et de l’Environnement, avec l’appui de ses structures et de ses militants, s’est mise en ordre de marche pour réaliser un transport de biens de première nécessité à la frontière ukrainienne.

Pages

Dossiers à la une


  • [DOSSIER ELECTIONS FONCTIONS PUBLIQUES 1/2] VOTER ET FAIRE VOTER CFDT


    Le vote des quelque 5,2  millions d’agents publics sera décisif. D’ici au 6 décembre, chaque voix peut faire pencher la balance. Il y va de l’avenir d’un dialogue social utile et nécessaire dans la fonction publique et de la place de la CFDT dans le paysage syndical français.

  • [DOSSIER 3/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Devant l’échec massif en licence, les universités tentent d’innover. Elles sont encouragées dans cette voie par la loi Orientation et réussite des étudiants.

  • [DOSSIER 2/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Monique Canto-Sperber est philosophe, directrice de recherche au CNRS et ancienne directrice de l’École normale supérieure. Pour elle, la stratégie de formation, telle qu'elle existe, est inadéquate face à la massification de l’enseignement supérieur. Interview.

  • [DOSSIER 1/3] L’UNIVERSITÉ SOUS PRESSION


    Avec toujours plus d’étudiants à accueillir chaque année, les facs doivent se réinventer pour assurer la réussite de tous.